Le rituel des 3 kifs par jour

In Be powerful by Dira6 Comments

Voici un concept que j’applique depuis maintenant plusieurs mois et qui me fait du bien. J’en entendais beaucoup parler et j’ai décidé d’acheter un livre sur le sujet pour en savoir plus : “3 kifs par jour” de Florence Sevran-Schreiber. On y parle psychologie positive à travers des conseils, des anecdotes, des témoignages… Et des enseignements, Florence en a des tonnes à nous confier car elle a eu un parcours de folie ! 😀
Diplômée d’une grande université américaine, elle a été l’une des premières enseignantes de PNL (Programmation Neuro Linguistique) en France. Consultante, journaliste, conférencière, chroniqueuse… elle s’est laissée portée là où le kif la menait. Mais alors, c’est quoi un kif ?

Un kif, qu’est-ce que c’est ?

Pas besoin de vous faire un dessin. Quand je vous dis kif, vous voyez toutes de quoi je parle j’imagine ? Un kif, c’est un moment, une situation qui nous fait du bien et qui nous donne le sourire. C’est quelque chose de personnel, chacun ses kifs : pas de jugement ! Et selon Florence, il existe plusieurs sortes de kifs : les plaisirs bruts, les plaisirs liés aux sens et les moments de grâce.

Les plaisirs bruts

Les plaisirs bruts sont des moments passagers et stimulants qui éveillent nos sens, nos émotions et qui ne nécessitent aucune réflexion. Il peut s’agir par exemple d’un frisson qui nous parcourt le corps, ou encore… d’un orgasme, et oui mesdames (ouuuh, sexy time !) 😛 .

Les plaisirs liés aux sens

Les plaisirs liés aux sens sont des plaisirs un peu plus durables. Ils se nourissent de nos besoins fondamentaux et, lorsqu’ils sont cumulés, décuplent la notion de plaisir. Boire un petit verre de vin en fin de journée (ou un bon petit thé) est un kif. Regarder un beau coucher de soleil est un kif. Sentir la main de son amoureux (ou les petites pattes de son chien) sur sa cuisse est un kif. Mais cumulez les 3 et là… ça part en MÉGA kiff !

Les moments de grâce

Enfin, les moments de grâce sont des moments de satisfaction profonde. Ils ne s’obtiennent pas en cumulant les plaisirs mais naissent lorsque nous faisons une activité dans laquelle nous sommes engagées. Plus nous sommes impliquées, plus ces moments seront forts. Ce sont le genre de moments qui nous portent et nous font perdre la notion du temps. Lorsque nous entamons une conversation passionnante avec un inconnu dans une soirée, que nous nous laissons emporter par cette histoire prenante au fil des pages d’un livre, ou encore quand nous démarrons un article pour le blog sur un sujet passionnant et que nous n’avons pas assez de doigts pour taper assez vite toutes les idées qui nous arrivent en tête. Oooh oui, ça, ça nous fait kiffer !

Et kiffer, ça s’apprend !

Patience, patience…

Tout d’abord, en évitant la répétition. Comme je vous l’ai dit, un kif né lorsque nous sommes stimulées. Mais dès la fin de la stimulation, le kif s’arrête. Et pour maximiser ses kifs, il faut les espacer dans le temps et savoir limiter leur durée. Je m’explique. La première bouchée de ce fondant au chocolat tout chaud est un délice. Mais si on enchaîne la deuxième et la troisième bouchée dans la foulée sans avoir pris le temps de déguster les premières, ces bouchées n’auront pas la même intensité. Et si je décide de manger un fondant tous les jours, au bout d’un moment, je ne l’apprécierai plus autant qu’au début car en manger un sera devenu une routine. Et oui, les neurones ont besoin de temps pour récupérer d’une stimulation et reproduire des réactions aussi intenses. Alors patience, patience

Activer sa pleine conscience

Il faut également penser à savourer l’instant et à activer sa pleine conscience, c’est à dire à être pleinement attentif à ce qui nous arrive. Il faut rester ouvert, éviter de faire mille choses à la fois, être concentrée sur le moment présent et ne pas penser à la suite.
Exemple ? Vous êtes à un concert, le chanteur entame une chanson si belle que vous en êtes émue, un pur kif. Et là… vos yeux tombent sur une horloge présente dans la salle de spectacle et vous réalisez qu’il est 23h47 : oh mon dieu, il est tard, le temps que je rentre, que je mange un truc, que je me douche et que je me mette au lit il sera 1h30, et demain j’ai cette présentation Powerpoint à finir, si je suis crevée je n’arriverai pas à me concentrer et… STOOOP ! Vivez le moment présent, place à la spontanéité et kiffez ! 😉

Le rituel des 3 kifs par jour

Après tout, quoi de plus kiffant dans la vie… qu’un vrai bon kif ? C’est pourquoi Florence a créé le rituel des 3 kifs par jour. Avec son mari et ses enfants, ils doivent, chaque jour, noter 3 kifs qu’ils ont eu dans la journée et se les partager le soir, à table, au moment du dîner. En effet, selon une étude, avoir 3 kifs par jour nous permettrait de vivre plus longtemps. Alors qu’est-ce qu’on attend, déclenchons-les ces kifs !

Ne les attendez pas, créez-les !

via GIPHY

Des déclencheurs de kifs, on en a plein, parsemés dans notre quotidien : des bibelots qui nous rappellent des souvenirs, des chansons à la radio qui nous prennent aux tripes et nous donnent la chair de poule, des épices dans un placard qui, à chaque fois qu’on les utilisent, nous font voyager jusqu’à nos racines. Tous ces éléments sont plein d’histoires et de sens qui nous font kiffer. Et en plus d’être déclenchés, tous nos kifs peuvent aussi être accentués.

La notion de gratitude

Mais ce qui transforme un plaisir un vrai kif, c’est le fait de le célébrer. Ca vous est sûrement déjà arrivé de vivre un moment si intense que cela vous donne envie de remercier quelqu’un ou la vie en général ? C’est ce que l’on appelle la gratitude. Et en ne la pratiquant pas, on se prive de la moitié de l’expérience.
La gratitude nous permet de ne pas considérer que tout est normal ou acquis, d’être reconnaissant et de voir le bon côté des choses. C’est ce qui rend les kifs encore plus appréciables.
Et la gratitude nous libère également de l’envie : reconnaître la beauté de ce que l’on a nous réconforte et nous dispense de désirer ou d’envier ce qui peut se passer à côté. C’est bien connu, le roseau est toujours plus vert dans le marais d’à côté…

De nombreuses études ont d’ailleurs montré que pratiquer la gratitude permettrait, sur le long terme, de mieux résister au stress et d’avoir une meilleure santé. Mais pratiquer la gratitude, ça veut dire quoi au juste ? Rien de plus simple. ll suffit juste de prendre quelques minutes pour reconnaître ces petits bonheurs du quotidien et les partager : avec quelqu’un, en en parlant à un proche par exemple, ou avec soi-même en l’écrivant dans un carnet, un bullet journal, ou simplement en s’accordant un moment pour y penser et le revivre dans sa tête. Et c’est d’ailleurs ce que je fais.

Mon rituel à moi

Chaque soir, avant de me coucher, je prends quelques minutes pour repasser ma journée dans ma tête, relever trois kifs et remercier la vie d’avoir pu les vivre: ce café tout chaud qui m’a été distribué avec sourire ce matin lors d’une opération de street marketing, ce client qui m’a appelée pour me remercier d’avoir fait du bon boulot, ce gentil monsieur qui m’a laissé sa place assise dans le bus, ou alors ce petit nuage en forme de bateau que j’ai vu ce soir en allant acheter du pain. Après une journée de m… , pouvoir repenser à ces petits moments qui m’ont donné le sourire, ça casse les mauvaises vibes dans lesquelles j’ai pu être la journée, ça me fait du bien et ça me met dans un bon mood avant de dormir. 🙂

Ma boîte à kifs

J’ai également ce que j’appelle une boite à kifs. Dans la vie, j’ai des moments que j’appelle les moments “La vie est belle”. Ce sont tous ces moments où mon kif est tellement fou que j’en ai les larmes aux yeux, que je me dis du plus profond de mon coeur : “Wouaw, la vie est belle !”. Dès que je vis un de ces moments, je le mets par écrit sur un petit bout de papier avec la date du jour et je le glisse dans ma boîte à kifs. Quand j’ai un coup de mou, ou à chaque fin d’année, je me replonge dans cette boîte, je repense à tous ces vrais kifs que j’ai vécu et ça me rebooste.

A chacun son petit rituel. Mais ces quelques instants rien que pour moi à pratiquer la gratitude sont des instants précieux qui m’aident à relativiser et à faire remonter du positif à la surface même si tout peut paraître gris autour. Puis ne l’oubliez pas les filles, un kif, c’est gratuit. Alors zéro excuse pour ne pas se faire plaisir !

Et vous, quels sont ces petits kifs qui égayent votre journée ? Pratiquez vous la gratitude, et si oui, quels sont vos petits rituels ? N’hésitez pas à les partager avec nous en commentaires, ce sera un vrai kif pour nous de les lire et de découvrir que, NON, nous ne sommes pas les seules à considérer que le fait d’avoir réussi à mettre notre vernis sans avoir avoir fait d’accrocs avant qu’il ne sèche était un pur kif, une victoire… et je dirai même, un moment de grâce ! 😀

Dira.

Comments

  1. C’est une bonne routine qui mérite d’être essayée 🙂 J’écris mes kifs « marquants » dans un carnet pour pouvoir les relire en fin d’année ou de temps en temps mais je n’ai jamais pensé à en faire une routine ^^ Merci Dira ma soeur d’amour <3

    1. Author

      J’ai pu voir sur Instagram que tu avais commencé à mettre ça en place, top top ! Hâte de savoir ce que tu en as pensé Juw ! <3

    1. Author

      N’hésite pas à repasser nous donner ton ressenti après avoir essayé Zaza, ça nous intéresse 😉

  2. Pingback: #Soulfood : 6 livres qui ont changé nos vies - Blossom Up

  3. Pingback: DIY : le Calendrier de l'Avent by Dira - Blossom Up

Leave a Comment

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.