Apprendre à connaître sa peau

In Peau by Dira4 Comments

Petit topo sur la peau

Avant de plonger ensemble dans le vaste monde de la beauté et du bien-être, nous avons pensé qu’il était important de poser des bases auxquelles chacune d’entre vous pourra se référer … et ça commence maintenant ! A travers ce premier article, notre but est de vous donner toutes les clés pour connaître votre type de peau, car connaître sa peau est essentiel pour pouvoir répondre à ses besoins et en prendre soin avec des produits adaptés. Vous êtes prêtes ? Alors c’est parti !

Commençons par quelques notions d’anatomie. Promis, ce ne sera pas long.

La surface de la peau est recouverte par ce qu’on appelle le “film hydrolipidique”, principalement constitué de :

  • sébum, qui sert de film protecteur contre l’évaporation de l’eau et contre les germes pathologiques.
  • sueur, qui sert à évacuer la chaleur mais aussi à l’hydrater et à préserver l’équilibre de sa flore.

Ce sont la qualité ainsi que la quantité de ce film qui définissent votre type de peau. Ca y est, fini pour l’anatomie… on vous avait dit que ce ne serait pas long.
Le type de peau se précise vers l’âge de 20 ans et peut évoluer avec le temps. Il dépend en grande partie du patrimoine génétique (merci maman, merci papa… ou pas !) mais peut également être influencé par d’autres facteurs comme la santé ou l’hygiène par exemple.

Les 4 grands types de peau

Il existe 4 grands types de peau : la peau normale, la peau sèche, la peau grasse et la peau mixte.

La peau normale ne présente pas de déséquilibre et est considérée comme la peau “parfaite”. Ni trop grasse, ni trop sèche, c’est une peau souple, lisse et confortable.

La peau sèche est une peau qui manque de sebum. Sa barrière protectrice est réduite, entraînant à la fois une évaporation de son eau plus rapide et une plus grande sensibilité aux agressions extérieures (chaud, froid, vent, pollution…). C’est une peau fine, source de nombreux inconforts : tiraillements, irritations, rougeurs, ou encore desquamations (petit mot barbare pour indiquer des petites zones où la peau pèle).

Contrairement à la peau sèche, la peau grasse possède elle un excès de sébum. C’est une peau épaisse caractérisée par une forte brillance, des pores dilatés et généralement des imperfections cutanées comme les boutons et les comédons (autrement dit points noirs, mais comédons ça sonne quand même mieux, non?)

Et vient enfin la peau mixte. Cette peau présente les caractéristiques des deux précédents types : elle est à tendance grasse sur ce que l’on appelle la zone T (front, nez et menton) et à tendance sèche ou normale sur le visage et sur les joues.

La peau dans tous ses états

Mais la peau n’est pas seulement caractérisée par son type.
Il existe également 3 grands états de la peau, qui peuvent toucher tous les types de peau de manière temporaire ou permanente : la déshydratation, la sensibilité et la maturité. Ces états peuvent être le résultat de divers facteurs comme le climat, l’âge, l’alimentation, le stress ou encore des cosmétiques mal choisis.

Une peau déshydratée n’est pas à confondre avec une peau sèche, car là ou la peau sèche a davantage besoin d’être nourrie avant d’être hydratée, le principal problème de la peau déshydratée est son manque d’eau. Il est donc tout à fait possible d’avoir une peau grasse à tendance déshydratée par exemple, et oui mesdames ! Et croyez-moi, je sais de quoi je parle !

La peau sensible est une peau intolérante qui réagit de manière excessive, tant aux facteurs internes qu’externes. Elle a tendance à rougir facilement et est souvent la cible de picotements, de démangeaisons ou de brûlures.

Enfin, la peau mature est une peau qui s’est affinée avec le temps et est devenue moins résistante. Relâchée, elle manque de fermeté, de tonicité et d’élasticité. De ce fait, elle peut présenter des troubles de pigmentation et également des rides, plus ou moins marquées.

Connaître son type de peau en 3 étapes

Certaines d’entre vous en ont probablement déjà entendu parler, voire l’ont déjà fait : il s’agit du test du mouchoir. Comme son nom l’indique, pour ce test, vous aurez donc besoin de votre visage … et d’un mouchoir ! Tadaaa ! Rien de plus simple :

Etape 1 :

Démaquillez-vous et nettoyez-vous le visage.

Etape 2 :

Attendez au moins 30 minutes que les glandes du visage travaillent et que le film hydrolipidique se reforme correctement.

Etape 3 :

Placez un mouchoir sur votre visage, tel un masque, et pressez-le sur votre visage de manière uniforme pendant une quinzaine de secondes.
Une fois fait, placez votre mouchoir sous une source de lumière. Si par transparence vous :

  • Remarquez des traces grasses sur l’ensemble du mouchoir, vous avez une peau à tendance grasse
  • Voyez des traces grasses uniquement sur la zone T du mouchoir, vous avez une peau à tendance mixte
  • Ne notez aucune trace grasse sur le mouchoir, vous avez une peau à tendance normale ou sèche.

Pour ce qui est de l’état de votre peau, pas besoin de test : fiez-vous à votre ressenti. Contrairement à d’habitude, votre peau tiraille et picote à certains endroits ? Il y a de grandes chances qu’il s’agisse d’une déshydratation passagère. Vous entrez dans la cinquantaine et commencez voir apparaître quelques tâches ou ridules ? C’est surement la maturité qui s’installe. 
Bien entendu, pour un diagnostic de peau complet et des conseils spécifiques adaptés, rien ne vaut une discussion avec son pharmacien, un rendez-vous avec son dermatologue… mais aussi et surtout l’écoute de son corps !

Et la peau métissée dans tout ça ?

Selon son type et son état, la peau rencontre donc différents problèmes et différents besoins. A l’Île de la Réunion, la richesse du métissage fait que nous rencontrons tous les types et tous les états de la peau. Mais il est vrai que les peaux métisses et de couleur ont tendance à être plus épaisses, plus grasses et plus sujettes aux imperfections, aux problèmes de cicatrisation et de tâches. Elles sont aussi plus souvent sensibles à la déshydratation, à cause de notre climat tropical chaud et ensoleillé. Aaaaaah, notre beau soleil … Ce sont donc des points sur lesquels il faut rester vigilantes.

Et vous les filles, avez-vous fait le test? Quel est votre type de peau ? Dites-nous tout !

Des bisous.

Dira.

Comments

  1. Pingback: Multimasking : pourquoi, quand et comment ? On vous dit tout !

  2. Pingback: The Ordinary, le soin du visage autrement - Blossom Up

  3. Pingback: Comprendre son type de cheveux : nature, texture et forme - Blossom Up

  4. Pingback: L’argile, roche précieuse pour nos soins visage au naturel - Blossom Up

Leave a Comment

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.